Communiqués de presse

Retour aux nouvelles

Pages Jaunes Limitée présente des résultats financiers et d’exploitation en nette amélioration pour le quatrième trimestre et l’exercice complet de 2018

Montréal (Québec), le 13 février 2019 – Pages Jaunes Limitée (TSX : Y) (la « Société »), un chef de file en matière de médias numériques et de solutions marketing au Canada, a publié aujourd’hui ses résultats financiers et d’exploitation pour le trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2018.

« Nous présentons ce trimestre-ci, pour un quatrième trimestre consécutif, un BAIIA moins les dépenses d’investissement en forte hausse, soit 25 % par rapport à l’exercice précédent. Pour l’exercice complet de 2018, le BAIIA moins les dépenses d’investissement a enregistré une hausse de 48 % par rapport à l’exercice précédent. Ce résultat reflète la continuité de l’harmonisation de nos dépenses avec la réalité de nos produits et la cession d’activités qui ne sont pas rentables ou synergiques. De plus, notre dette1, en excluant les obligations liées à des contrats de location, déduction faite de la trésorerie, se chiffrait à 182 M$ à la fin du trimestre, ce qui correspond à un multiple inférieur à 1 fois le BAIIA et en baisse de près de 50 % par rapport à il y a un an. Parallèlement, nous avons posé les bases nécessaires pour parvenir à une véritable amélioration de nos tendances au chapitre des produits et nous avons mené à terme le processus de restructuration des conventions collectives couvrant presque tous les professionnels des ventes. Les nouvelles conventions nous donnent une nouvelle capacité considérable pour gérer et récompenser le rendement et la flexibilité nécessaire pour répondre aux besoins changeants de notre environnement concurrentiel », a déclaré M. David A. Eckert, président et chef de la direction de Pages Jaunes Limitée.

results-fr.png

Résultats du quatrième trimestre de 2018

  • Le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement2 a augmenté de 7,3 M$, pour s’établir à 37,1 M$, malgré une baisse de 54,0 M$ des produits par rapport au quatrième trimestre de 2017.
  • Le bénéfice net a augmenté pour s’établir à 40,0 M$, soit un bénéfice dilué de 1,28 $ par action.

 

Information sectorielle

Les activités de la Société sont scindées en quatre secteurs, soit :

  • PJ – solutions de marketing et de médias numériques et traditionnels, y compris des médias détenus et exploités, offertes aux petites et moyennes entreprises (« PME »). Ce secteur comprenait les activités de RedFlagDeals.comMC, le principal fournisseur canadien de forums sur le magasinage, les promotions, les bons de réduction et les rabais mobiles et en ligne, jusqu’à sa vente le 22 août 2018.
  • Agence – services de publicité nationale offerts aux marques et aux éditeurs. Il n’y a plus d’activités au sein du secteur Agence en raison de la vente de Totem au 31 mai 2018, de la vente des actifs de JUICE pour un montant de 1,0 M$, exception faite du fonds de roulement, au 31 décembre 2018 et de la liquidation de la division Mediative d’ici le 31 janvier 2019.
  • Immobilier – médias et expertise offerts aux Canadiens pour les aider à acheter et à vendre leur maison. Avec la vente de DuProprio/ComFree (« DPCF ») le 6 juillet 2018 et de Pages Jaunes Immobilier le 23 juillet 2018, la Société a cédé toutes les activités de son secteur Immobilier.
  • Autre – service d’annuaire numérique 411.ca et revues générant un contenu local en matière de style de vie spécifique à la région de l’Ouest canadien jusqu’à la cession de Western Media Group le 31 mai 2018.

Un aperçu de chaque secteur et de son rendement pour le trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2018 est présenté dans le rapport de gestion du 13 février 2019.

 

Résultats financiers du quatrième trimestre de 2018

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2018, le total des produits s’est chiffré à 124,5 M$, comparativement à 178,5 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent, ce qui représente une baisse de 30,3 % d’un exercice à l’autre, soit 54,0 M$, dont une tranche de 16,2 M$ est attribuable aux entreprises cédées. Compte non tenu de la diminution découlant des cessions, la baisse du total des produits pour le trimestre clos le 31 décembre 2018 est attribuable à la baisse des produits tirés des médias et solutions numériques dans tous les secteurs et à la baisse des produits tirés des médias imprimés dans le secteur PJ.

Le BAIIA ajusté a diminué de 4,5 M$ pour s’établir à 41,1 M$ au cours du quatrième trimestre clos le 31 décembre 2018, comparativement à 45,7 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent. Notre marge sur BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre de 2018 s’est établie à 33,0 %, comparativement à 25,6 % pour la période correspondante de l’exercice précédent. La diminution du BAIIA ajusté pour le trimestre clos le 31 décembre 2018 est imputable à la baisse globale des produits et à une modification défavorable de la composition des produits. Toutefois, les pressions exercées sur les produits ont été contrebalancées en grande partie par une augmentation de la marge sur BAIIA ajusté en pourcentage des produits découlant des réductions dans notre structure de coûts, incluant des réductions de la maind’oeuvre et des charges connexes liées aux employés, des réductions des espaces de bureaux de la Société et d’autres réductions au titre des dépenses au sein de la Société.

Le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement a augmenté de 7,3 M$ pour s’établir à 37,1 M$ pour le trimestre clos le 31 décembre 2018, comparativement à 29,8 M$ pour la période correspondante de 2017. La hausse du BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement1 pour le trimestre clos le 31 décembre 2018 s’explique par la baisse des dépenses relatives au développement de logiciels et au matériel de bureau et informatique, ainsi qu’aux améliorations locatives liées à la relocalisation de bureaux, facteurs contrebalancés en partie par une baisse du BAIIA ajusté.

La Société a comptabilisé un bénéfice net de 40,0 M$ et une perte nette de 584,6 M$ aux quatrièmes trimestres de 2018 et de 2017, respectivement. L’amélioration du bénéfice net, nonobstant la charge pour perte de valeur de 507,0 M$ comptabilisée au quatrième trimestre de 2017, s’explique essentiellement par la baisse de la dotation aux amortissements et des frais de restructuration et autres charges et par une économie d’impôt.

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2018, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation ont augmenté de 17,8 M$ par rapport à la période correspondante de 2017, pour se chiffrer à 41,8 M$. Les flux de trésorerie ont bénéficié du montant additionnel de 30,2 M$ généré par une variation des actifs et des passifs d’exploitation et de la baisse de 3,8 M$ de l’excédent de capitalisation des régimes d’avantages postérieurs à l’emploi sur les coûts, facteurs contrebalancés en partie par une hausse de 8,9 M$ des intérêts versés, par une baisse de 4,5 M$ du BAIIA ajusté et par une hausse de 4,2 M$ des paiements au titre des frais de restructuration et autres charges. Les frais de restructuration et autres charges ont trait aux réductions de la main-d’oeuvre, aux fermetures de bureaux et aux pertes de valeur d’actifs comptabilisés en 2018, et la hausse des intérêts versés tient principalement à la hausse du taux d’intérêt sur les billets garantis de premier rang.

 

Résultats financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2018

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, le total des produits s’est chiffré à 577,2 M$, comparativement à 728,0 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent, ce qui représente une diminution de 20,7 % d’un exercice à l’autre, soit 150,8 M$, dont une tranche de 33,3 M$ est attribuable aux entreprises cédées. Compte non tenu de la diminution découlant des cessions, la diminution du total des produits pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 est imputable à la baisse des produits tirés des médias et solutions numériques dans tous les secteurs ainsi qu’à la baisse des produits tirés des médias imprimés dans le secteur PJ.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, le BAIIA ajusté a augmenté de 9,5 M$, ou 5,2 %, pour s’établir à 192,6 M$, comparativement à 183,1 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent. La marge sur BAIIA ajusté s’est établie à 33,4 % pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, comparativement à 25,2 % pour la période correspondante de l’exercice précédent. L’augmentation du BAIIA ajusté et de la marge sur BAIIA ajusté au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2018 est essentiellement attribuable aux réductions dans notre structure de coûts, incluant des réductions de la main-d’oeuvre et des charges connexes, des réductions des espaces de bureaux de la Société et d’autres réductions au titre des dépenses au sein de la Société.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement a augmenté de 58,3 M$, ou 47,7 %, pour s’établir à 180,5 M$, comparativement à 122,2 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent. L’augmentation du BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 s’explique surtout par la hausse du BAIIA ajusté et la baisse des dépenses relatives au développement de logiciels et des dépenses au titre du matériel de bureau et informatique et des améliorations locatives liées à la relocalisation de bureaux.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement a augmenté de 58,3 M$, ou 47,7 %, pour s’établir à 180,5 M$, comparativement à 122,2 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent. L’augmentation du BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 s’explique surtout par la hausse du BAIIA ajusté et la baisse des dépenses relatives au développement de logiciels et des dépenses au titre du matériel de bureau et informatique et des améliorations locatives liées à la relocalisation de bureaux.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, le bénéfice net a augmenté pour s’établir à 82,8 M$, comparativement à une perte nette de 594,5 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent. Nonobstant la charge pour perte de valeur de 507,0 M$ comptabilisée en 2017, l’amélioration du bénéfice net s’explique essentiellement par l’augmentation du BAIIA ajusté, par la baisse de la dotation aux amortissements et des frais de restructuration et autres charges, par un profit à la vente d’entreprises et par une économie d’impôt.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation ont augmenté de 18,1 M$ par rapport à la période correspondante de 2017 pour se chiffrer à 134,7 M$. Les flux de trésorerie ont bénéficié du montant additionnel de 25,1 M$ généré par une variation des actifs et des passifs d’exploitation, de la hausse de 9,5 M$ du BAIIA ajusté et de la baisse de 7,0 M$ de l’excédent de capitalisation des régimes d’avantages postérieurs à l’emploi sur les coûts, facteurs contrebalancés en partie par une hausse de 16,3 M$ des paiements au titre des frais de restructuration et autres charges et par une hausse de 5,3 M$ des intérêts versés. Les frais de restructuration et autres charges ont trait aux réductions de la main-d’oeuvre, aux fermetures de bureaux et aux pertes de valeur d’actifs comptabilisés en 2018, et la hausse des intérêts versés tient principalement à la hausse du taux d’intérêt sur les billets de premier rang.

 

Conférence téléphonique et webdiffusion

Pages Jaunes Limitée tiendra une conférence téléphonique et une webdiffusion simultanées à l’intention des analystes et des médias à 8 h 30 (heure de l’Est) le 13 février 2019 pour commenter les résultats du quatrième trimestre de 2018. On peut assister à cette conférence en composant le 416-340-2216 dans la région de Toronto ou le 1-800-273-9672 à l’extérieur de cette zone. Veuillez joindre la conférence au moins cinq minutes avant le début de celle-ci.

La conférence sera aussi disponible par webdiffusion à partir du site Web de la Société, à l’adresse https://entreprise.pj.ca/fr/investisseurs/rapports-financiers/ .

La conférence téléphonique sera archivée dans la section Investisseurs du site Web, à l’adresse https://entreprise.pj.ca/fr/investisseurs/evenements-financiers-presentations/ .

 

À propos de Pages Jaunes Limitée

Pages Jaunes Limitée (TSX : Y) est une société canadienne de médias numériques et de solutions marketing qui offre des occasions aux vendeurs et aux acheteurs d’interagir et de faire des affaires au sein de l’économie locale. Pages Jaunes détient certains des principaux médias locaux en ligne au Canada, notamment PJ.ca, Canada411.ca, 411.ca et Bookenda.com, ainsi que les applications mobiles PJ, PJ Shopwise, PJ Resto, Canada411, 411, Bookenda, de même que les annuaires imprimés Pages Jaunes. Pour plus d’information, visitez notre site Web au https://entreprise.pj.ca/fr/.

 

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives au sujet des objectifs, des stratégies, des conditions financières, des résultats d’exploitation et des activités de la Société. Ces déclarations sont prospectives puisqu’elles sont fondées sur nos attentes, en date du 13 février 2019, en ce qui concerne nos activités et les marchés sur lesquels nous les exerçons, ainsi que sur différentes estimations et hypothèses. Nos résultats réels pourraient différer de manière importante de nos attentes si des risques connus ou inconnus touchaient nos activités ou si nos estimations ou hypothèses se révélaient inexactes. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que l’une ou l’autre de nos déclarations prospectives se réalisera. Les risques qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent de façon importante de nos attentes actuelles sont analysés dans la section 5 de notre rapport de gestion en date du 13 février 2019. Nous n’avons aucune intention ni ne nous engageons à le faire, sauf si cela est exigé conformément à la loi, de mettre à jour les déclarations prospectives même si de nouveaux renseignements venaient à notre connaissance, par suite d’événements futurs ou pour toute autre raison.

 

Personnes-ressources :

Investisseurs
Franco Sciannamblo
Premier vice-président et chef de la direction financière
investisseurs@pj.ca

 

Médias
John Ireland
Premier vice-président, Efficacité organisationnelle
communications@pj.ca

 

1 Dette
La dette comprend les billets garantis de premier rang, les débentures échangeables et les obligations liées à des contrats de location. Veuillez vous reporter à la page 28 du rapport de gestion au 13 février 2019.

2 Mesures non conformes aux normes IFRS
De manière à offrir une meilleure compréhension des résultats, la Société utilise les termes BAIIA ajusté et marge sur BAIIA ajusté. Nous définissons le BAIIA ajusté comme le bénéfice d’exploitation avant amortissements, perte de valeur des immobilisations incorporelles et du goodwill et frais de restructuration et autres charges, soit les produits moins les coûts d’exploitation, tels qu’ils sont présentés dans les états consolidés du résultat net de Pages Jaunes Limitée. Nous définissons la marge sur BAIIA ajusté en tant que le BAIIA ajusté en pourcentage des produits. Le BAIIA ajusté et la marge sur BAIIA ajusté ne sont pas des mesures du rendement conformes aux normes IFRS et ils ne sont pas considérés comme un substitut du bénéfice d’exploitation ou du bénéfice net pour mesurer le rendement de Pages Jaunes. Les définitions du BAIIA ajusté et de la marge sur BAIIA ajusté ne sont pas normalisées; il est donc peu probable qu’ils soient comparables à des mesures semblables employées par d’autres sociétés cotées en Bourse. La direction utilise le BAIIA ajusté et la marge sur BAIIA ajusté pour évaluer le rendement de ses activités, car ils reflètent la rentabilité continue. La direction est d’avis que certains investisseurs et analystes utilisent le BAIIA ajusté et la marge sur BAIIA ajusté pour évaluer la capacité d’une société à assurer le service de sa dette et à satisfaire à d’autres obligations de paiement pour évaluer les sociétés exerçant leurs activités dans le secteur des médias et des solutions de marketing ainsi que pour évaluer le rendement d’une entreprise.

La Société utilise aussi le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement, que nous définissons comme le BAIIA ajusté, soit les produits moins les coûts d’exploitation, tels qu’ils sont présentés dans les états consolidés du résultat net de Pages Jaunes Limitée, moins les dépenses d’investissement, que nous définissons comme les acquisitions d’immobilisations incorporelles et les acquisitions d’immobilisations corporelles, déduction faite des avantages incitatifs relatifs à un bail reçus, tous présentés dans la section « Activités d’investissement » des tableaux consolidés résumés des flux de trésorerie de la Société. Le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement est une mesure financière non conforme aux normes IFRS et il n’a pas de signification normalisée selon les normes IFRS. Il est donc peu probable qu’il soit comparable à des mesures semblables employées par d’autres sociétés cotées en Bourse. Nous utilisons le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement pour évaluer le rendement de nos activités, car il reflète la rentabilité continue. Nous sommes d’avis que certains investisseurs et analystes utilisent le BAIIA ajusté moins les dépenses d’investissement pour évaluer le rendement d’une entreprise. Veuillez vous reporter au rapport de gestion au 13 février 2019 pour un rapprochement avec les dépenses d’investissement.

 

Retour aux nouvelles